Bandeau
Patrimoine Culturel et Historique du Canton de Mouy
Histoire de notre Canton
Descriptif du site
Cambronne Les Clermont
Article mis en ligne le 17 juin 2014
dernière modification le 30 juin 2014

par Mauricette
logo imprimer


CAMBRONNE LES CLERMONT


Le territoire de CAMBRONNE comprend un peu moins de 1.000 hectares. La commune s’étend entre les vallées de la Brèche et du Thérain, en partie au pied du coteau que nous appelons de CAMBRONNE et surtout sur le plateau en une grande plaine découverte.


En bordure EST de ce coteau s’est bâti le chef-lieu, CAMBRONNE.


Deux hameaux ARS et VAUX et un lieu-dit "DESPOILLEUX" complètent la commune de CAMBRONNE-LES-CLERMONT.


Au dernier recensement, la population du village comptait 948 habitants.


"DESPOILLEUX"


A noter que POILLEUX est encore aujourd’hui un patronyme de la région. Un certain POILLEUX fut curé de CAMBRONNE de 1711 à 1752. François POILLEUX est laboureur au même lieu vers 1750 ; en 1624, on trouve Charles , Antoine, Jehan, Claude, Pierre POILLEUX, tous laboureurs habitants DESPOILLEUX.


CAMBRONNE était connue dès le IXe siècle. S’est appelé CAMBORIACUM en 857, CAMBERONA en 1244. Ce nom a une origine antique. Il est formé de camp (champ) et onna (source), mot qui se justifie par l’existence de sources à mi-côte, sous le village.


Il y avait autrefois une Maladrerie à CAMBRONNE (on parle des malades de CAMBRONNE en 1281).


 Les maladreries étaient des hôpitaux où l’on isolait et soignait les lépreux. Ce mot vient de la contraction entre "maladie" et " ladrerie" . Le ladre désignant le lépreux, viendrait du nom du pauvre (LAZARE) couvert d’ ulcères qui était assis à la porte du mauvais riche dans la parabole de Saint-Luc. Il y avait des maladreries à CAMBRONNE, SAINT-FELIX, BURY.


CAMBRONNE avant la révolution appartenait au Comté de CLERMONT qui dépendait lui-même de l’échevêché-comté de BEAUVAIS. Mais le hameau d’ARS a toujours constitué une seigneurie séparée.


ARS aurait été fondé sous l’empereur Auguste, petit neveu de Jules César par Arténus, l’un des colons romains qui introduisirent en Gaule la culture de la vigne. De nombreux fragments de tuiles romaines ont été trouvées à ARS.


ARS fut très probablement une terre dévolue aux légionnaires romains.


ARS qui s’est appelée ARX signifie lieu fortifié dans le sens de citadelle.


On trouve dans la commune : lavoirs, calvaires dont celui près de l’église qui est certainement très ancien (IXe siècle) et surtout une église, classée monument historique en 1875. Cet édifice est admiré des connaisseurs comme l’un des plus beaux du département.


C’est en décembre 1239 que Robert de Cressonesart (CRESSONSACQ), Évêque de BEAUVAIS, dédia l’église de CAMBRONNE, nouvellement achevée, à Saint-Étienne. Elle avait été commencée de longues années auparavant, peut-être à la fin du Xe siècle.


La construction de l’église avait pu être terminée grâce à Mathilde de Bourgogne, veuve du Comte de CLERMONT, Philippe de France, l’un des fils de Philippe Auguste.


L’édifice de forme rectangulaire est long de 42 mètres et large de 14 mètres. La pointe de la flèche est à 32 mètres du sol. Le chœur mesure 11,50 mètres sous voûte. La tour est octogone ainsi que la flèche de pierre.


L’ordonnancement de la nef, où l’esthétique romane est encore présente malgré la technique "gothique" du voûtement, est particulièrement remarquable. Des fragments de fresque du XVe ou XVIe siècle se voient encore au revers du Transept.


La situation de l’église près de la crête de la colline permet de voir le clocher de très loin dans la vallée de la Brèche et sur le plateau.


CAMBRONNE a surtout une vocation agricole. CAMBRONNE a transformé une grande partie de ses friches après la révolution, au bénéfice des céréales et de la pomme de terre, qui constituent encore aujourd’hui l’essentiel de la grande culture sur le plateau avec la betterave et le maïs.


Prendre la D.110 en direction de Rousseloy.

Dans la même rubrique

0 | 5

Bury
le 17 juin 2014
par Mauricette
Rousseloy
le 17 juin 2014
par Mauricette
Neuilly sous Clermont
le 17 juin 2014
par Mauricette
Ansacq
le 17 juin 2014
par Mauricette
Angy
le 17 juin 2014
par Mauricette


pucePlan du site puceContact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2014-2017 © Patrimoine Culturel et Historique du Canton de Mouy - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.4